SPORT-AUTOMOBILE

retour à l'accueil

Pendant une quinzaine d'années, j'ai pratiqué le sport automobile, d'abord comme commissaire puis comme pilote : course de côte, rallye, circuit.

C'était la belle époque où nous arrivions sur la course par la route avec les roues, le cric, la boîte à outils dans le coffre...

J'ai été commissaire de piste puis de stands aux 24 heures du Mans où j'ai également participé à l'assistance d'un copain d'écurie :

un certain Thierry Sabine, à l'époque champion de France groupe 3 avec une Porsche 911 Carrera

Premières armes : apprentissage avec la Simca Rallye 2

1) la poussière des chemins, ça salit !

2) il faut donc laver à grande eau.

3) et enfin regarder si le dessous est propre.

La remplaçante qui finira... sur le toit sur le circuit de Folembray.
 
A l'écurie Liger à Beaugency : un célèbre camarade d'écurie.
Assitance de Thierry Sabine aux 24 h du Mans 1975 - Porsche n°77
 
Ecurie Val de Braye à Bessé sur Braye : j'en suis toujours membre actif
Les années Autobianchi A112 Abarth

Fiche d'identité : groupe 1 puis groupe N

Cyclindrée : 1024 cc

Puissance : 70 ch

Poids 700 kg

Petite bombe merveilleuse qui se pilotait comme un kart.

Devant les rallyes 2 sur le circuit Bugatti au Mans.

L'art de ne pas user les pneus.

ou déjà l'apprentissage de la conduite d'un 2 roues motorisé...

Changement de couleur... repeinte... au pinceau,

avouez que (de loin) l'effet est saisissant !

A l'époque, on n'avait pas les moyens de se payer un carrossier.

 
 
Les années FIAT Ritmo Abarth

Septembre 1982 : changement forcé de voiture ! l'A112 étant devenue une "Skoda coupé" suite à un looping trop près du sol au rallye de la Sarthe... Le lendemain de la naissance de notre fils !

Fiche d'identité : groupe N

Cyclindrée : 1995 cc

Puissance : 125 ch

Poids 990 kg

Auto au train avant fragile, on a fait toute une saison avec des longerons avant fendus qui faisaient pivoter l'auto au freinage et... nous avons gagné le championnat de ligue... comme quoi on s'habitue aux défauts.

Le défaut, invisible statiquement, a été trouvé au moment de la revente de la voiture !!!

Critérium international de Touraine 1983.

Le choc à l'avant gauche est dû à un triple tête à queue à 190 km/h au frein à main pour éviter des spectateurs inconscients.

 
Les années Fiat X 1/9

Fiche d'identité : groupe B

Cyclindrée : 1498 cc - moteur central arrière.

Puissance : environ 100 ch (moteur préparé)

Poids environ 900 kg

Pont court.

Encore un jouet qui se pilotait comme un kart mais boîte de vitesse fragile qui restait souvent bloquée sur un rapport. Avec cette auto, on battait parfois les R5 turbo sur route mouillée.

Un pilote et un navigo un peu corpulents... plus beaucoup de place à l'intérieur...
 
Une saison en voiture d'usine : la Lancia Y10 turbo

Fiche d'identité : groupe N

Cyclindrée : 1049 cc turbo compresseur

Puissance : environ 90 ch

Poids 750 kg

Voiture d'usine, entretenue par l'importateur qui était mise à notre disposition par le concessionnaire Lancia de Blois.

Véhicule efficace mais peu spectaculaire, avec, on gagnait généralement la classe devant les Golf GTI et les 205 GTI.

Ce fut ma dernière saison... avant de me consacrer ensuite au vélo.

Adieu à la course...
 
Un grand bonhomme sympathique.

Rallye de Monte-Carlo 1984, rencontre avec le grand Ari Vatanen que nous connaissions depuis le rallye des 1000 lacs 1981 qu'il avait remporté sur Ford Escort.

L'enfant dans ses bras est notre fils Clément.